Rapport trimestriel du 1er trimestre 2022 : les événements internationaux pèsent sur les résultats

Rapport trimestriel du 1er trimestre 2022 : les événements internationaux pèsent sur les résultats

Ivoire Coton.jpgmardi 31 mai 2022

Quatre fois par an, Oikocredit International publie les chiffres clés du trimestre précédent. Nous donnons ici un complément d’information sur les évolutions au cours du premier trimestre de 2022.

Les marchés financiers compromettent les bonnes performances

Les résultats du 1er trimestre 2022 ont été mitigés pour Oikocredit International, principalement en raison de problèmes indépendants de notre volonté. La guerre a éclaté en Ukraine juste au moment où une grande partie de l'économie mondiale se remettait des effets du Covid-19. Malgré la bonne gestion de la coopérative en termes de développement du portefeuille, de liquidités, de contrôle des coûts et autres, nous avons subi une perte nette de 6,3 millions d'euros au cours du trimestre. Ceci est la conséquence directe de la dévaluation de la portefeuille d’investissements à terme (obligations) de 9,3 millions d'euros, et dans une moindre mesure, de la nécessité de constituer des provisions supplémentaires d’un montant de 3,3 millions d'euros pour pertes sur prêts.

Lorsque l'incertitude financière s'est accrue avec le conflit en Ukraine et que les marchés ont réagi, les taux d'intérêt, déjà en hausse, ont grimpé encore plus rapidement, tout comme les prix des matières premières. Les cours des actions internationales ont chuté dans un contexte de forte spéculation. Ces évolutions, qui ont notamment entraîné des ventes massives sur les marchés obligataires, ont été à l’origine d’un trimestre très négatif pour les investisseurs en titres à revenu fixe, d'où la chute importante de la valeur de nos placements à terme.

Des progrès stables dans les domaines clés

Nous avons bien progressé dans l'activité principale de financement du développement. L'encours total des prêts et prises de participation a augmenté de 1,9%, passant de 995,9 millions d'euros à fin 2021 à 1.015,2 millions d'euros. La consolidation du portefeuille de financement du développement d'Oikocredit International à plus d'un milliard d'euros est une belle réussite et confirme notre redressement post Covid-19 comme nous l’espérions. Le capital des membres est resté stable à 1.129,8 millions d'euros (4ème trimestre 2021 : 1.129,0 millions d'euros). La valeur nette de l’actif par action a baissé à 212,24 € (4ème trimestre 2021 : 213,58 €) en raison de la perte nette, tandis que le ratio de liquidité a continué de baisser, tombant à 17,4% (4ème trimestre 2021 : 21,5%), bien qu'il reste bien en deçà de notre seuil minimal.

Alors que l'incertitude repart à la hausse sur les marchés, le ratio PAR 90 du portefeuille à risque (pourcentage des encours impayés de plus de 90 jours) est passé de 5,5% à 6,3%, dépassant le seuil de 6%. Cette augmentation est due principalement à des difficultés survenues en Afrique de l'ouest concernant le transfert des remboursements sur la compte d'Oikocredit International aux Pays-Bas. À la fin du trimestre, aucun partenaire ne bénéficiait encore de mesures temporaires de report de paiement du fait de la pandémie et les partenaires effectuant leurs remboursements dans les délais sont restés stables à 90%. Le nombre total de partenaires est passé de 517 à 508.

Les coûts d'exploitation ont continué à être maîtrisés, les charges de personnel, les déplacements ainsi que les frais généraux et administratifs étant tous inférieurs au budget.

Performance sociale et renforcement des capacités

Alors qu'Oikocredit International continue de travailler au déploiement complet de l’approche centrée sur les communautés de la nouvelle stratégie 2022-2026, la théorie du changement et la politique de sélection des partenaires selon les critères ESG (environnement, social et gouvernance) ont été mises à jour. Toujours au 1er trimestre, des partenaires potentiels susceptibles de participer en 2022 à l'enquête numérique sur la perception des clients ont étés identifié, le projet de gestion des risques liés aux prix au Rwanda et des projets visant à encourager et à soutenir l'esprit d'entreprise ont été lancés au Kenya et en Ouganda, entre autres activités. 

Évolutions structurelles

Plusieurs postes de haut niveau restaient à pourvoir à la fin du 1er trimestre. Au niveau du Conseil d'Administration d'Oikocredit International, suite au départ de Bart van Eyk en février 2022, le recrutement est en cours pour le nouveau poste de Directeur des Investissements à Impact. Le nouveau Directeur Financier en charge de la gestion des risques entrera en fonction au cours du 2ème trimestre. De nouveaux candidats au Conseil de Surveillance ont été présentés et seront nommés lors de l'Assemblée Générale d'Oikocredit International du 9 juin.

De nouvelles mesures ont été prises en vue de la mise en œuvre de la stratégie 2022-2026 et du nouveau modèle de levée de fonds. La nouvelle stratégie est en cours de finalisation et sera présentée lors de l'AG du 9 juin prochain.

Perspectives d'avenir

Il est probable que l'augmentation de l'inflation, la hausse des taux d'intérêt, la volatilité des marchés et l'incertitude économique générale se poursuivent encore pendant un certain temps. Nous intensifierons le suivi des performances et de la santé de nos partenaires, continuerons de surveiller notre propre bilan, nos liquidités, nos coûts et notre portefeuille d’investissements à terme. Nous suivrons de près l’impact d’un environnement économique particulièrement difficile sur nos partenaires et leurs clients finaux. À mesure que les prix des denrées alimentaires augmenteront dans le monde, il est très probable que de plus en plus de ménages et de communautés basculeront dans la pauvreté. Toutefois, les coopératives agricoles partenaires d'Oikocredit pourraient bénéficier de la hausse des prix de leurs produits, ce qui potentiellement serait une conséquence positive.

Vous trouverez de plus amples informations dans le document Oikocredit Faits et chiffres Q1-2022 (à télécharger).

« Retour en début de page