Transformer les résidus organiques en énergie, une manière pour Oikocredit de compenser son empreinte écologique

Transformer les résidus organiques en énergie, une manière pour Oikocredit de compenser son empreinte écologique

Fairtrade Carbon Credits Logo.jpgsamedi 09 mars 2019

Le district Chickballapur, dans l'état du Karnata, est l'une des régions les plus défavorisées de l'Inde. Pour compenser son empreinte carbone, Oikocredit y investit dans la méthanisation de résidus organiques, en collaboration avec FairClimateFund.

La compensation carbone d’Oikocredit

Oikocredit travaille avec ses partenaires du Sud à un impact environnemental positif. Nous pouvons faire davantage encore: mesurer, réduire et compenser le carbone que nous émettons dans le cadre de notre propre fonctionnement. Compenser notre empreinte carbone, c’est réduire ailleurs les émissions de CO2 d’une quantité équivalente à celle que nous produisons.

Depuis plusieurs années déjà, nous calculons et compensons les émissions carbone des bureaux d’Oikocredit (par ex. l’utilisation d’électricité, gaz, papier et km parcourus). Depuis cette année, Oikocredit a choisi de collaborer pour ce faire avec FairClimateFund (FCF) en achetant leurs crédits carbone Fairtrade. Ceux-ci sont dédiés à des projets que FCF sélectionne soigneusement pour soutenir ceux qui sont le plus affectés par les changements climatiques: les petites communautés rurales avec un bas revenu.

Des fourneaux au biogaz grâce à Oikocredit

L’achat de crédits carbone par Oikocredit finance l’installation de fourneaux qui fonctionnent au biogaz dans le district Chickballapur, l'une des régions les plus défavorisées de l'Inde.

Le fumier de vaches, les résidus organiques et de biomasse sont versés dans une fosse souterraine. Ils y fermentent et produisent suffisamment de biogaz pour les besoins quotidiens d’une famille de 4 à 5 personnes.

L’utilisation d’un fourneau à biogaz par une seule famille équivaut, pour une année, à une réduction d’environ 2,7 tonnes d’émission de carbone. Ainsi, la quantité de crédits carbone achetée par Oikocredit sur base de ses émissions de 2017, soit 1.173 tonnes, a permis de rendre accessible un mode de cuisson propre au biogaz à plus de 400 familles.

D'autres bénéfices au niveau local

Au-delà de la réduction d’émissions de carbone et de la génération de revenus pour les familles rurales grâce à la vente de crédits carbone, l’utilisation de fumier de vaches et de déchets organiques comme combustible à la place de bois et de kérosène, induit d’autres bénéfices plus larges d’amélioration des conditions de vie de la population, tels que:

  • Une grande quantité d’arbres est préservée
  • Les fumées nocives sont supprimées à l’intérieur des maisons, résultant en une réduction des problèmes de santé
  • Les rues sont plus propres, puisque les fumiers de vaches et les déchets organiques sont collectés
  • Les familles gagnent du temps, puisqu’elles ne doivent plus collecter du bois - ou de l'argent car le biogaz est moins cher que le kérosène
  • Les résidus provenant de la production de biogaz sont un engrais très riche, qui peut être répandu sur les champs

Un prix juste pour des crédits carbone Fairtrade

Fairtrade International, Gold Standard et FairClimateFund ont uni leurs forces et développé le standard Climat Fairtrade. En souscrivant au projet de méthanisation de résidus organiques, les familles locales génèrent des crédits carbone Fair trade certifiés « Gold standard » et conformes au standard Climat Fairtrade. Ces crédits sont vendus à un prix juste à des entreprises émettrices de CO2, qui s’assurent via ce système que leurs émissions de CO2 sont effectivement compensées.

Comment cela fonctionne pour les familles locales ? 

Les revenus générés par la vente de crédits carbone couvrent les coûts de gestion de projets de lutte contre les changements climatiques. En outre, les fermiers et leur communauté reçoivent une prime équitable sur chaque crédit vendu, contrairement à ce qui se pratique généralement.

Thos Gieskes, director général d’Oikocredit International: “Oikocredit considère qu’il est important de protéger l’environnement: c’est un critère de sélection pour chacun de nos investissements. En même temps, l’impact social est au coeur de tout ce que nous réalisons. Notre objectif est d’améliorer la vie des personnes avec un bas revenu. C’est pourquoi les crédits carbone « Gold standard » certifiés Fairtrade, sont conformes à notre mission.

À propos de FairClimateFund

FairClimateFund croit en “climat équitable”: un climat qui permette à chacun, sur notre terre en plein réchauffement, de mener une existence digne, fondée sur l’égalité des chances, en sécurité et avec un niveau de vie décent. Ceux dont l’empreinte climatique est la plus grande peuvent contribuer à un climat plus juste en réduisant leurs émissions de CO2 et en investissant dans des projets climatiques dans des régions en développement, qui sont les plus vulnérables face aux changements climatiques.

« Retour