Evolution financière et Covid 19

Evolution financière et Covid 19

mardi 06 octobre 2020

Les effets du coronavirus peuvent être observés dans le monde entier, en particulier dans les communautés à faibles revenus. Oikocredit et ses organisations partenaires ont également fait l'expérience de la force de la pandémie Covid-19 et de son impact économique. Lisez un aperçu de l'évolution financière et de ce que nous faisons pour soutenir nos partenaires.

Lors de l'assemblée générale extraordinaire, un aperçu de l'évolution financière et des conséquences de Covid-19 a été donné. 
Vous pouvez regarder la présentation dans cette vidéo bilingue.

Une vue d'ensemble pour Oikocredit Belgique

Nous tenons à remercier nos actionnaires pour leur fidélité. Le 30 juin, nous avions 1.348 actionnaires. Cela signifie qu'au cours du premier semestre 2020, nous avons eu la joie d’accueillir 31 nouveaux actionnaires !

Notre appel aux actionnaires à faire don du dividende pour 2019 ou à investir dans de nouvelles actions a reçu un accueil très favorable. En outre, il n'y a pas eu de retraits soudains, au contraire. Nous avons entamé une démarche plus active auprès des institutions, associations et organisations à but non lucratif qui souhaitent confier leurs fonds à Oikocredit Belgique et cela a porté ses fruits : nous avons levé beaucoup de nouveaux capitaux au cours des huit premiers mois d’année..

En raison de la situation particulière créée par la pandémie de Covid-19, nous avons adapté notre budget 2020 : nous prévoyons une légère perte mais nos réserves restent confortables et représentent 150 % de nos coûts de fonctionnement annuels. 

Oikocredit International a également dû adapter ses prévisions et sa stratégie. 

Immédiatement après le début de la crise du coronavirus, il a été décidé de mettre fin à tous les nouveaux dossiers et à ceux qui étaient attendus et de se concentrer sur l'aide aux clients existants. 

Ce faisant, Oikocredit a accordé à nombre de ses partenaires un report de paiement de 3, 6, voire même 9 mois. C'est pourquoi Oikocredit International clôture le premier semestre avec une perte significative. Grâce à un solide coussin de capital, la solvabilité et la situation du capital d'Oikocredit International restent intactes. Toutefois, sur la base des résultats de cette année, aucun dividende ne peut être attendu de la part d’Oikocredit International en 2021. Aujourd'hui, il est important de donner la priorité à la reconstruction d'un solide matelas de capital.

Nous supposons donc que lors de la prochaine assemblée générale, il sera proposé de ne pas verser non plus de dividende pour Oikocredit Belgique en 2021. Nous pensons qu'il est important d'informer nos actionnaires actuels et nouveaux sur la nécessité de continuer à soutenir nos partenaires sur d'autres continents. 
Nous pensons que nos actionnaires sont déterminés à continuer de soutenir nos partenaires en cette période de crise, tout en préservant la valeur de leur investissement. 

La vidéo ci-dessous montre un extrait d'un entretien avec Ging Ledesma, directrice de l'innovation en matière de performance sociale chez Oikocredit International. Au début de l'interview, Ging parle du fait que les visites sur le terrain ne sont pas possibles et que tout doit donc être fait à distance. C'est pourquoi il y a de nombreux contacts téléphoniques et plusieurs webinaires ont déjà été organisés. Il s'agissait notamment de stress-tests, d'élaboration de scénarios, de plans de continuité des activités et d'analyses de liquidité. Ensuite, elle parle davantage de ce que fait Oikocredit pour soutenir les populations des pays en développement pendant cette pandémie.

Afin de pouvoir comprendre correctement la vidéo, nous vous recommandons d'activer les sous-titres et d'utiliser les paramètres de la fenêtre vidéo pour que les sous-titres soient automatiquement traduits en français.

« Retour